« Au niveau musical, l’improvisation est pour moi une source d’inspiration instantanée et inépuisable par laquelle j’aime construire un univers qui progresse parfois de manière énigmatique et songée, et d’autre fois de manière intuitive et directe. »


NOTE DE PROGRAMME

Vîravikrama (2017)

 

Hautbois : Carolanne Charette.

Flûte : Hélène Bellemare

Clarinette : Samuel Desgagné Rousseau

Violon : Élisabeth de Courval-Dupuis

Violoncelle : Marie-Loup Cottinet

Piano : Theo Howe

Direction : Jean-Sébastien Gasnier

 

À l’instar de Reich, ma composition naît d’une inspiration aux musiques extra-occidentales. En

effet, l’imaginaire de mon œuvre passe d’abord par une référence culturelle : l’inde. Vîravikrama

signifie en sanscrit : la force du héro. Il s’agit d’un hommage à Ravi Shankar. Le fondement

discursif qui en découle se base avant tout au niveau des rythmes et des modes indiens que j’ai

découvert dans le Traité de rythme, de couleur, et d’ornithologie d’Olivier Messiaen.

SEXTET / PIERROT LUNAIRE / MUSIQUE RÉPÉTITIVE


Au Seuil des Saisons (2017)

 

Soprano: Maude Ouellet

Piano: Dominic Grondin

 

Au seuil des saisons est une chanson aux accents mélancoliques et impressionnistes qui exploite le thème ancestral du jugement dernier. Dans cette vision, le cycle des astres qui nous entourent rythme la pièce par des vagues de différentes intensités. Sans vouloir être trop défaitiste pour le sort de l’humanité, le texte met à l'honneur le soleil qui annonce, espérons, des jours plus glorieux pour celle-ci.

PIANO / VOIX-SOPRANO / IMPRESSIONNISTE


MÉTAFORMOSE (2017)

 

Violon 1*

Violon 2*

Alto*

Violoncelle*

 *Musiciens sous anonymat

Ésotérique certes, l’interprétation du langage des figures géométriques est fait depuis des

millénaires selon le principe du langage symbolique qui est universel. Par exemple, pour

les pharaons qui disposaient leurs décédés dans une pyramide, la forme triangulaire de

celle-ci symbolisait l’ascension de l’âme du défunt vers la lumière. Maintenant, comment

transposer se principe jusqu'à l'art sonore? D'abord en s'inspirant d'une esthétique

minimaliste, le compositeur personnifie à chaque instrument une figure géométrique:

violon I-cercle, violon II-triangle, alto-carré et violoncelle-pentagone.

MINIMALISTE / QUATUOR À CORDES


Nativitate (2015)

 

Cor : Marianne Danielle Martel-Turcot

Alto : Élisabeth de Courval-Dupuis

Piano : Theo Howe

 

L'action de l'accouchement. Les contractions sont récurrentes, elles sont progressivement

plus douloureuses, plus rapprochées et laissent moins de temps au repos. En tant que père,

je peut décrire un sentiment d'impuissance face à la douleur de la mère, d'angoisse et de

tourmente face à sa durée de plusieurs heures.

TRIO / POST-MODERNE